JOUR 28 : Environnement, laïcité et lendemain de débat - CPAC Vote 2019

Photo - Sean Kilpatrick/La Presse Canadienne

JOUR 28 : Environnement, laïcité et lendemain de débat

Un texte de Camille Martel

En ce lendemain du tout premier débat réunissant les six chefs des principaux partis fédéraux, c’est l’environnement et la loi québécoise sur la laïcité qui ont retenu l’attention.

Justin Trudeau s’est envolé pour Iqaluit mardi matin. Il est le premier chef à faire campagne dans le Grand Nord jusqu’à date. Sans surprise, M. Trudeau y a vanté son plan en matière d’environnement et de changements climatiques, comme il l’avait fait d’ailleurs il y a quelques mois à peine, au même endroit.

Frank Gunn/La Presse Canadienne

 

On a demandé au chef libéral s’il croyait que la taxe carbone était suffisante pour atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris. « Nous nous sommes engagés à augmenter le prix sur la pollution tous les ans jusqu’en 2022 et en 2023 on aura la chance d’avoir des élections fédérales qui vont nous permettre de discuter des prochaines étapes […] Notre plan est ambitieux, il est faisable et c’est exactement ce que M. Scheer va éliminer s’il devient premier ministre », a répondu M. Trudeau.

Les journalistes ont, bien évidemment, questionné Justin Trudeau sur sa prestation au débat. « J’ai été content de voir hier soir que dans toutes les sections on a parlé de changements climatiques, parce que la lutte contre les changements climatiques est le grand enjeu de notre ère », s’est contenté de répondre Justin Trudeau.

Aussi, la loi 21 a encore une fois retenu l’attention lors du débat. Là-dessus, le chef libéral a réitéré qu’il n’était pas en accord avec cette législation, mais qu’il ne croyait pas que cela allait lui coûter des votes au Québec, où la majorité de la population est en faveur de la loi 21.

« Je garde la porte ouverte à une intervention possible plus tard », a conclu Justin Trudeau.

CPAC

 

Le chef du Parti conservateur Andrew Scheer a quitté Ottawa mardi pour Markham en banlieue de Toronto.

Il a fait une annonce dans laquelle il a promis qu’un gouvernement conservateur allait financer la ligne Ontario, un projet de train léger, ainsi que le prolongement du métro Yonge.

M. Scheer s’est aussi engagé à financer tous les projets en infrastructure qui avaient été promis par le gouvernement précédent, c’est-à-dire, celui de M. Trudeau…

Le chef conservateur a d’ailleurs été questionné par les journalistes sur ses échanges avec M. Trudeau au débat d’hier : « J’ai été déçu de ne pas avoir eu plus l’opportunité d’avoir des échanges directs avec Justin Trudeau ».

En ce qui a trait à la loi 21, on a demandé à M. Scheer s’il s’engageait toujours à ne pas contester la loi quoi qu’il arrive, ce qu’il a confirmé.

Paul Chiasson/La Presse Canadienne

 

Jagmeet Singh a aussi pris la route pour Toronto mardi, où Il a participé en matinée à une discussion sur la fiscalité avec des électeurs de la région.

Évidemment, il a été questionné sur la loi 21, puisqu’il a déclaré en point de presse après le débat de lundi que « tout premier ministre devrait prendre en considération » une éventuelle contestation de la loi, même si pour le moment le chef néo-démocrate ne compte pas agir dans ce sens.

On a demandé à M. Singh à quel niveau la loi devrait être contesté, selon lui. « Le gouvernement à le droit de regarder ce qui se passe », a-t-il répondu.

Aussi, compte tenu qu’il y a 14 députés sortants du NPD au Québec, Jagmeet Singh a été questionné à savoir s’il ne mettait pas en péril sa campagne avec sa position sur la loi 21 : « Je ne veux pas intervenir, ce que je veux faire c’est gagner le coeur des gens ».

CPAC

 

La chef du Parti vert Elizabeth May était pour sa part de passage à Montréal, plus précisément sur la rive-sud de la métropole, à Longueuil.

Elle était en compagnie de son candidat dans cette circonscription, Pierre Nantel.

Mme May était entre autres dans la région pour parler de son engagement à financer les projets de transport en commun, comme le prolongement de la ligne jaune du métro de Montréal.

On a aussi demandé à Elizabeth May si elle était au courant que son candidat Pierre Nantel avait eu des visées souverainistes dans le passé : « Il est un Québécois fier. Il respecte l’intérêt des Québécois et Québécoises, mais ce n’est pas une raison pour laquelle je ne suis pas d’accord avec lui comme un membre de notre caucus, parce que nous n’avons pas besoin d’un Bloc québécois, nous avons besoin d’un bloc vert ».

CPAC

 

Le chef du Parti populaire du Canada Maxime Bernier était de retour dans sa circonscription de Saint-Georges-de-Beauce au Québec mardi.

Il est revenu sur le débat d’hier, en disant qu’il avait, selon lui, réussit à mieux faire connaître aux Canadiens la plateforme de son parti.

M. Bernier s’est défendu de n’avoir aucun plan en matière d’environnement. Il dit être très préoccupé par la qualité de l’eau du fleuve St-Laurent et promet que s’il est élu il va améliorer les ressources dont dispose les différents ministères environnementaux pour assurer un meilleur contrôle des eaux.

On a demandé à Maxime Bernier ce qu’il proposait pour préserver l’environnement, mis à part la surveillance de la qualité de l’eau : « On va couper les dépenses inutiles et on va surtout rapatrier les 2,6 milliards de dollars que M. Trudeau donne à des pays africains pour lutter contre les changements climatiques ».

Contenu similaire

Contexte et analyse
Photo - Adrian Wyld/La Presse Canadienne

Un nouveau gouvernement dès le 20 novembre

Contexte et analyse
Photo - Paul Chiasson/La Presse Canadienne

Un deuxième mandat pour Justin Trudeau

La campagne à l'état brut
Photo - Getty Images

Carte des résultats

Contexte et analyse
Contexte et analyse
Photo - La Presse Canadienne/Jacques Boissinot

La campagne de Maxime Bernier

Contexte et analyse
Contexte et analyse
Photo - Adrian Wyld/La Presse Canadienne

JOUR 37 : Majoritaire ou minoritaire?

Contexte et analyse
Contexte et analyse
Photo - Sean Kilpatrick/La Presse Canadienne

JOUR 36 : Les chefs en mode marathon

Contexte et analyse
Photo - Jonathan Hayward/La Presse Canadienne

JOUR 35 : L’environnement et le Québec

gif

CPAC utilise des témoins pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site Web et pour vous présenter de la publicité ciblée grâce à nos partenaires publicitaires. En continuant à utiliser notre site Web, vous acceptez d’utiliser nos témoins. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité pour vous renseigner davantage à ce sujet ou cliquer «Je ne suis pas d’accord» pour retirer votre consentement aux témoins publicitaires.