JOUR 31 : Chiffrer ses promesses le lendemain du débat - CPAC Vote 2019

Photo - CPAC

JOUR 31 : Chiffrer ses promesses le lendemain du débat

Un texte de Camille Martel

Au lendemain du dernier débat télévisé avant les élections, deux formations politiques chiffrent finalement leurs promesses : le Parti conservateur et le Parti néo-démocrate.

Le chef conservateur a finalement déposé son cadre financier vendredi après-midi. Andrew Scheer prévoit équilibrer le budget en cinq ans, tout ça en réduisant les impôts des contribuables.

M. Scheer, qui a mis le cap sur la Colombie-Britannique au lendemain du tout dernier débat des chefs, a réitéré dans l’annonce de son cadre financier qu’il comptait augmenter les revenus en éliminant 25% de l’aide étrangère et 1,5 milliard de dollars en subventions aux entreprises. « Notre plan est un plan prudent et responsable », dit-il en ajoutant que son plan prévoit des fonds nécessaires advenant une période économique difficile.

Il s’engage aussi à adopter une loi sur l’équilibre budgétaire s’il est porté au pouvoir. En termes de dépenses, Andrew Scheer dit vouloir prioriser les investissements en infrastructures.

Nathan Denette/La Presse Canadienne

 

Le NPD a aussi lancé son cadre financier vendredi matin. Jagmeet Singh en a fait l’annonce à Ottawa avant de prendre la route vers Montréal puis Brampton en Ontario.

Sans surprise et comme déjà mentionné à plusieurs reprises, M. Singh compte augmenter de façon importante les revenus de l’état en allant puiser dans les poches des plus riches.

On lui a demandé s’il ne craignait pas heurter du même coup l’économie canadienne et s’il allait équilibrer le budget : « Je pense qu’avec nos investissements, ça va augmenter l’économie. On investit directement dans des programmes qui vont créer des activités économiques […] Oui, on veut être prudent. On sait qu’on a des ressources limités, donc ce qu’on propose va augmenter nos revenus en même temps que nous investissons dans les gens ».

Aussi, les journalistes ont questionné Jagmeet Singh à savoir si le programme d’assurance médicaments qu’il propose pourrait lui faire perdre des votes au Québec, puisqu’il existe déjà un programme similaire dans la province : « Oui le Québec était avant-gardiste c’est clair, mais maintenant le programme qui existe ça coûte trop cher. C’est un des plus cher programme à travers le monde ».

Frank Gunn/La Presse Canadienne

 

Justin Trudeau a pris part à un rassemblement vendredi matin à Ottawa. Il en a profité pour galvaniser ses troupes avant de s’envoler pour la Colombie-Britannique.

Le chef libéral s’est arrêté à Surrey près de Vancouver, en fin d’après-midi, pour y dévoiler son plan en matière d’aide financière pour les études postsecondaires.

Graham Hughes/La Presse Canadienne

 

Le Bloc québécois faisait campagne à Lachute en ce 31e jour de campagne. Yves-François Blanchet a annoncé que son parti allait resserrer la protection des renseignements personnels s’il est porté au pouvoir. Il a d’ailleurs abordé le sujet jeudi soir lors du débat.

Le Bloc veut déposer un projet de loi pour forcer les banques à mettre en place des mécanismes de contrôle d’identité avant d’autoriser une transaction financière.

M. Blanchet veut aussi augmenter les amendes imposés aux banques.

CPAC

 

De son côté, le Parti vert a dévoilé ses engagements en matière de politique étrangère vendredi. Elizabeth May a présenté sa plateforme en matinée à Ottawa, entourée de ses candidates de la région

Évidemment, Mme May montre du doigt les changements climatiques comme étant l’une des causes importantes des conflits mondiaux, notamment en ce qui a trait aux ressources naturelles.

Elle s’engage, si elle est portée au pouvoir, à annuler le contrat de vente de véhicules blindés à l’Arabie Saoudite et à interdire l’importation de pétrole saoudien.

La chef du Parti vert plaide pour un leadership plus fort en matière de climat et de relations étrangères : « Ça fait longtemps que le Canada n’a pas joué son rôle et le monde a besoin du Canada, surtout dans les négociations climatiques. Il nous manque un leader dans les négociations ».

Contenu similaire

gif

CPAC utilise des témoins pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site Web et pour vous présenter de la publicité ciblée grâce à nos partenaires publicitaires. En continuant à utiliser notre site Web, vous acceptez d’utiliser nos témoins. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité pour vous renseigner davantage à ce sujet ou cliquer «Je ne suis pas d’accord» pour retirer votre consentement aux témoins publicitaires.